Têtes à Claques

lundi 28 février 2011

Popularisation des tetesaclaques

Au départ, le créateur recevait des offres de compagnies téléphoniques et de stations de télévision, à un tel point qu’il a dû engager deux assistants, Hugo Caron et Simon Parizeau, pour l’aider à la production des clips et du site dans sa maison de Boucherville. L’idée d’un DVD des Têtes à claques fut également envisagée et sa sortie, programmée pour Noël 2007[5], fut finalement avancée pour novembre 2007.

Le 12 novembre 2006, Michel Beaudet et ses assistants ont été invités sur le plateau de l’émission québécoise Tout le monde en parle, animée par Guy A. Lepage. Le créateur y a parlé de la genèse du site et de son fonctionnement. En décembre 2006, on estime l’affluence sur le site à 3,2 millions de visiteurs uniques. En janvier 2007, la compagnie Juste pour rire a acheté les droits des clips pour les mettre à l’écran dans des pays non-francophones et peut-être même les exporter. Toutefois, le contrat, arrivé à échéance le 30 septembre 2007, n’a pas été renouvelé. Le projet n’ayant donné aucun résultat, le créateur des Têtes à claques n’a pas signé de nouveau et a récupéré la totalité de ses droits pour la télévision[9].

En février 2007, la compagnie téléphonique Bell commence à travailler avec les créateurs du site. Les Têtes à claques offrent maintenant des sonneries vidéo, des écrans de veille et des clips, dont un extrait de quelques secondes de celui qui sera présent la semaine suivante[10]. Pour ceux qui ont le service de télévision numérique Bell Télé, un clip pourra être visionné avec chaque film commandé à la télévision. Michel Beaudet a d’ailleurs signé avec une compagnie américaine de bonbons, Topps, pour leur marque Vertigo. Une série de figurines, chandails et accessoires à l’image des Têtes à claques sont alors en vente sur le site officiel des clips. Un clip, Le chien, a été créé en partenariat avec la fondation pour les chiens-guides Mira.

En mai, les Têtes à Claques ont poursuivi leur engagement communautaire en lançant une promotion pour la Fondation de l’hôpital Sainte-Justine. Ils ont produit des figures de Willi Wallers, de LCD Shovels et de Body Toners Platinum Édition, lesquelles furent mises aux enchères sur eBay. Durant le même mois, Michel Beaudet et les personnages Uncle Tom et Natasha ont présenté un Olivier au Gala des Oliviers, animé par Martin Petit. Ils ont aussi lancé une nouvelle boisson gazeuse qui fut disponible pour une durée limitée dans les dépanneurs Couche-Tard. Au début du mois de juillet, la valeur monétaire du site Web était estimée à 12 millions de dollars canadiens.

En juin 2007, les concepteurs du site mettent en vente un Body Toner Platinum Édition, un Willi Waller 2006 et un LCD shovel 2007 sur eBay. Les enchères montèrent à plus de 20 000 dollars canadiens pour le Body Toner, à 3 000 dollars canadiens pour le Willi Waller et le LCD shovel à 2 200 dollars canadiens. Cette vente est au profit d’une association caritative canadienne : l’hôpital Sainte-Justine pour enfants. Vers la mi-juin, des T-shirts pour enfants et adultes à l’effigie des personnages de Têtes à claques étaient désormais en vente dans certains magasins. Le prix variait entre 12,95 $ et 20,00 $. On peut lire sur ces T-shirts des phrases typiques des clips tels que « Aimes-tu manger des patates ? » ou « C’est bon les pop-tarts ! »

Le 15 août 2007, à l’édition 2007 de KARV l’anti-gala à VRAK.TV, la catégorie « L’artiste qui vous fait pisser dans vos culottes » a été gagnée par les Têtes à claques. Pour l’occasion, un clip avec Uncle Tom et les enfants du clip Halloween a été fait. Ils ont été fêtés le premier anniversaire du site (16 août) pendant le gala. Le même mois, l’opérateur de téléphonie mobile français SFR lance le site Ça Va Ouatcher et fait des Têtes à claques son habillage publicitaire. Vers la fin du mois d’août, une nouvelle série d’articles Têtes à claques est mise à disposition dans les dépanneurs Couche-Tard. Cette série inclut des portefeuilles, des porte-clés, des étuis à téléphone cellulaire et des cartes de jeux.

Depuis le 6 janvier 2008, Canal+ diffuse chaque semaine (le dimanche à 14h20[11]) un des 45 premiers épisodes (dont Le Willi Waller, Halloween, Les cadeaux de Noël, Le cauchemar et Les ti-papoutes[12]) des Têtes à claques, d’après un contrat signé le 25 septembre 2007. Les voix québécoises ne sont pas doublées, seulement des sous-titres sont ajoutés à certains passages[2]. Les épisodes peuvent être visionnés sur le site de Canal+ après leur passage à l’antenne. Canal+ avait déjà contacté Michel Beaudet seulement quatre semaines après l’ouverture du site.

Le 14 août 2008, un nouveau site est mis en ligne. Celui-ci accueille à nouveau tous les clips réalisés depuis le début de l'aventure, sauf le clip So sexy. Une version anglaise du site est également disponible. Toutes les publicités, françaises ou étrangères, sont présentes sur le nouveau site, de même que les clips prévus pour des galas. Il y a aussi la possibilité d'avoir des sous-titres, ce qui n'était pas le cas sur l'ancien site.

En octobre 2009, les Têtes à claques sont diffusées sur les ondes de Télétoon. Elle a été diffusée les samedis et dimanche à 21h30. Chaque épisode dure 30 minutes (incluant les pauses publicitaires) avec huit clips à chaque épisode. Depuis août 2010, sa diffusion a lieu du lundi au jeudi à 21h30 et les clips peuvent visionnés sur le site de Télétoon.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]



<< Accueil